26/01/2018

Messiaen, Debussy

Célimène Daudet

Composés à une dizaine d’années d’écart, les préludes du jeune Messiaen et de Debussy, artiste alors déjà consacré, présentent de troublantes similitudes de style, qui se retrouvent jusque dans la poésie et la mystique de leurs titres.
Pour son premier album solo chez NoMadMusic, Célimène Daudet s’est plu à imaginer une filiation imaginaire entre les deux compositeurs, juxtaposant leurs oeuvres pour mieux en souligner la parenté.

Vingt préludes en forme de carte postale sonore, vingt miniatures aux frontières de l’impressionnisme, comme autant d’instantanés de vie et d’évocations oniriques, des feuilles mortes de l’automne à un voyage imaginaire en Espagne, des mille couleurs d’un feu d’artifice à la désolation d’un paysage triste…

Avec

Revue de presse

Excellente critique de l’album "Messiaen, Debussy" par Opus Klassiek

« Célimène Daudet parvient à traduire les titres de ces miniatures en une magie musicale: l’accent est mis sur la couleur, la texture, l’éclat et le jeu d’ombreet de lumière. La variété du timbre, de la dynamique et de la résonance (avec notamment une utilisation très raffinée de la pédale) est de grande qualité »

Pour lire la critique (en néerlandais), cliquez ci-dessous.

Belle interview de Célimène Daudet dans le quotidien Le Devoir !

Célimène Daudet mise à l’honneur par LeDevoir avant son concert à Montréal à la Salle Bourgie, qui reprendra des pièces extraites de ses albums « Haiti mon amour », « Messe noire » et « Messiaen, Debussy : Préludes ».

Cliquez ci-dessous pour lire l’article !