Presse

Une entrevue complète de Théophile Alexandre pour la présentation de l'album No(s) Dames à retrouver sur RTS

 
« J’ai compris le sens dramaturgique de ces rôles féminins mais que c’étaient aussi des fantasmes, des clichés, c’était des hommes qui avaient écrits ces livrets et qui accompagnaient ces femmes jusqu’à une mort. […] Dans ce projet on n’est pas du tout dans l’idée de singer la femme, de transformisme. En revanche on prend cette musique là et on va au-delà du genre : un homme peut chanter Carmen, et peut porter ce destin tragique. […] On est là au service de cette musique et poser ce constat de fatalité de genre. »
 

Marie-Laure Garnier et Célia Oneto Bensaid "unies artistiquement, par leur musicalité commune" selon Olyrix

"Le public applaudit très chaleureusement et rappelle les deux artistes, émues et radieuses : les spectateurs sont assurément montés à bord du Gospel Train, chanté avant les bis, Amor de William Bolcom et Summertime de Porgy and Bess de Gershwin."

 

Très belle critique de Songs of Hope par Le Monde !

Le récital était initialement prévu le 23 mars 2020, et c’est presque deux ans plus tard, lundi 14 février, que la soprano Marie-Laure Garnier et sa complice Célia Oneto Bensaid au piano se sont enfin produites dans le cadre de la série lyrique Les Lundis musicaux de l’Athénée, à Paris. Au programme, celui de leur disque, Songs of Hope, à paraître le 18 mars chez NoMadMusic : un florilège qui mêle la mélodie française de Francis Poulenc et d’Olivier Messiaen à une dizaine de negro spirituals, genre dont s’est nourrie l’enfance de la chanteuse guyanaise.

Pour lire l'article dans son intégralité : 

Marie-Laure Garnier et Célia Oneto Bensaid entre "Lumineux espoir et sombres douleurs" selon ForumOpéra.com

Le talent transversal de Marie-Laure Garnier nous a fait l’offrande, lundi soir, de réunir les spirituals et la mélodie française, dans un voyage entre deux continents. Accompagnée de sa fidèle pianiste Célia Oneto Bensaid (elles forment le Duo Nitescence) la soprano a choisi de faire  dialoguer des mélodies de Poulenc et de Messiaen avec des negro-spirituals, un audacieux cocktail qui sera d’ailleurs le cœur même d’un album commun intitulé « Songs of Hope » et dont la chanteuse et la pianiste ont annoncé à l’unisson la sortie imminente. [...]

Une première critique de classique c'est cool pour Songs of Hope !

Le concert de Songs of Hope lundi à l'Athénée en a conquis plus d'un ! « Marie-Laure Garnier, et Célia Oneto Bensaid ont interprété des tubes mais également des pièces moins fréquentées […]. Servie avec une telle justesse, la musique complexe de Messiaen trouve des charmes inattendus. L’enchaînement si naturel (et parfois sans pause) avec les spirituals suscite un étonnement admiratif. […]"

L'Alsace enchantée par Le Cercle de l'Harmonie & Stéphanie-Marie Degand !

Fidèle à son credo, Le Cercle de l'Harmonie joue la carte de l’authenticité en rassemblant des musiciens européens privilégiant l’usage d’instruments d’époque. D’où la chaleur bien particulière qui se dégage de l’enregistrement réalisé l’an dernier au Grand Théâtre de Provence. On y retrouve Brahms dans toute sa flamboyance, tel qu’à l’origine.

Une belle critique de No(s) Dames dans Opéra Online !

Le résultat est une écoute dont on ne se lasse pas, fruit d’un travail d’arrangement et de talents multiples qui permet d’entendre ces airs plus ou moins connus d’une oreille nouvelle. Un disque dont il serait dommage de se priver, et un spectacle à voir !

Pour lire l'article dans son intégralité :

Belle critique de No(s) Dames par La Gazette !

Trois ans après son premier spectacle ADN Baroque, le contre-ténor Théophile Alexandre présente un tout nouveau concept, construit en collaboration avec l’ensemble féminin du Quatuor Zaïde, et qui veut bouleverser les clichés de la musique lyrique et de l’opéra. Avec No(s) Dames, c’est une toute nouvelle façon de voir et d’entendre les plus grands airs d’opéra qui s’offrent à nous, et notamment une toute nouvelle vision de la tragédie lyrique.

Théophile Alexandre et le Quatuor Zaïde interviewés par la BBC !

Pour (ré)écouter l'interview de Théophile Alexandre et du Quatuor Zaïde sur la BBC, c'est par ici :

No(s) Dames continue de séduire la critique

En reliant ces ersatz de femmes, le spectacle construit un puzzle délectable soulignant les récurrences tragiques, et en dessinant en creux le portrait d’une seule et même idole : LA Dame, telle que fantasmée, créée et imposée aux femmes par les hommes, par-delà les siècles et les continents.  Un bon moyen de faire en sorte que Dame ne rime plus avec Drame.

 

Pour lire l'article dans son intégralité :

Opus HD séduit par No(s) Dames !

Pour sortir des sentiers battus de l’édition discographique, cette nouvelle parution est une aubaine marquée au sceau de l’originalité. Comme le précise le livret d’accompagnement de l’enregistrement "En quatre siècles d’opéras masculins, le sort réservé aux héroïnes (poignardées, malades, suicidées, brûlées vives, défenestrées, empoisonnées, délaissées, pendues, noyées) est aussi monstrueux que les airs sont sublimes...

Pour lire l'article dans son intégralité : 

Têtu s'enthousiasme pour No(s) Dames !

Avec l’album et le spectacle No(s) Dames, le contre-ténor Théophile Alexandre questionne les rôles dévolus aux personnages féminins dans les grandes œuvres d’opéra – CarmenLa Flûte enchantéeLa TraviataLes Contes d’Hoffman… Des héroïnes maltraitées qu’il interprète lui-même, accompagné d’un quatuor féminin, afin de rompre avec "la fatalité de genre". Une démarche originale qui valait bien une interview !

Pour lire l'article dans son intégralité : 

Pages